10 septembre 2009

aïe, ça pique et clafoutis nostalgie poire / amande

Il n’est point de commune nature de trouver parfois l’autre profondément con.

Enfin Si, plutôt.

Voyons voir.

Un cailloux dans une chaussure, agaçant ce qu’il faut, sans qu’on arrive tout à fait à identifier l’origine du problème. Pernicieux non ?

Et puis un matin, c’est carrément le coin de l’orteil dans l’armoire normande de la grand-mère : ça fait bougrement mal et ça pique les yeux, pas qu’un peu.

Quoi faire ? Surtout ne pas hurler de noms d’oiseaux vous n’êtes justement pas chez mamie. On souffle bien fort et on va vérifier dehors le temps qu’il fait. Il pleut ?

Oui ben on ne choisit pas ses journées de merde.

Et puis ensuite on écoute Lucia di Lammermoor en position du lotus, ça va passer qu’on a dit.

Si ça prend trop de temps, opter pour l’option chocolat pointe de sel qui déchire mais qui fait aussi doubler la fesse, à réserver aux cas désespérés genre prise de tête avant le premier café de la journée.

Y’a aussi le clafoutis recette Lenôtre, du régressif comme on aime, du temps que justement on allait chez mamie flâner sous un arbre, un Zola sous le bras, à déguster avec de nouveaux amis dans un salon drôlement sympathique, canapés multicolores, cheminées de marbre et parquet patiné.

IMG_0927

pour un beau clafoutis (et vous trouvez ça drôle)

500g de poires
30g d'amandes en poudre
2 cuillères à soupe de farine
70g de sucre en poudre (prévoir en plus 25g pour le moule)
1 sachet de sucre vanillé
3 oeufs bio
40 cl de lait entier
1 pincée de sel
Beurre pour le moule

dans un saladier casser les oeufs, les battres avec les 70g de sucre, le sucre vanillé. Tamiser la farine (avec une passoire à thé ça marche très bien) et la poudre d'amande, ajouter les au mélange ainsi que le lait et la pincée de sel. Beurrer un moule ou de petit plats à crème brulée (bon c'est un peu plat, mais c'est aussi plus joli) et saupoudrer les avec le sucre en poudre (ça fait que le sucre caramélise avec le beurre et c'est trop bon)
faire cuire dans un four à 180 °C de 35 à 40 min si c'est un grand moule, 20 min si ce sont des ramequins ...
voilà c'est pas si pire ...

Posté par passipire à 07:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur aïe, ça pique et clafoutis nostalgie poire / amande

    Alors que faire? Moi je craque toujours, presque ou bien je cuisine et je craque un moins après, bizarre?

    Posté par alice to, 10 septembre 2009 à 08:41 | | Répondre
  • Souvent l'option yoga me traverse l'esprit alors que je me dirige vers le placard de la cuisine...

    Posté par Anne-Cé, 10 septembre 2009 à 10:54 | | Répondre
  • Alors là normalement j'etais sensée mettre une recette celle du clafoutis mais j'ai zappé, promis je la poste demain. Sinon merci pour vos commentaires je me sens tout de suite moins seule, enfin pas tout à fait totalement désespérée. Merci les filles !

    Posté par Psp, 10 septembre 2009 à 11:09 | | Répondre
  • Franchement, je ne vois pas de quoi tu veux parler. Moi quand je me coince un pied sous une armoire normande je la brûle direct (c'est un peu radical mais nettement moins dangereux pour mes fesses).

    Et sinon, si je comprends bien il y a des gens dans ta province qui ont des canapés multicolores. Dingue !

    Posté par Moi, mon nombril, 10 septembre 2009 à 14:45 | | Répondre
  • ouais des canapés hauts en couleurs, impressionant non ? pour l'armoire, c'est radicale, mais des fois aux grands remèdes les grands moyens

    Posté par Psp, 11 septembre 2009 à 00:38 | | Répondre
  • très sympathique ton claf'.... et j'aime beaucoup le ton de ton post, le sourire aux lèvres de bon matin, chouette...je reviendrai !
    bonne journée et fais attention où tu poses tes pieds ))

    Posté par laBaronneC, 11 septembre 2009 à 08:00 | | Répondre
  • Hello chère Baronne, je porte désormais des charantaises, ça devrait aller mieux : )
    Merci de la visite et des compliments, c'est bien chouette.

    Posté par Psp, 11 septembre 2009 à 11:07 | | Répondre
Nouveau commentaire