Pas Si Pire

21 janvier 2010

Oeufs à la neige et autres techniques de drague …

20h et je suis coincée dans un vilain endroit au milieu de nul part ou plutôt d’un pays trop plat pour être le mien. Je suis sensée travailler, bien sur, c’est même ce pourquoi je suis ici…il paraît.

Ouais mais en fait non. En ce moment ni la tete, ni le cœur, ni les jambes n’y sont … je l’ai ai tous oubliés quelque part, perdus sur le chemin des vacances.

Oui parce que figurez vous que pour bien commencer 2010 j’ai pris des vacances …

Evidemment. On ne commence pas une année de jouissances par des réunions.

NON

On commence une année de jouissance par de la neige de ouff dingo les mecs et gavé de soleil … OUAIS !

Si à ça on ajoute un soupçon de testosterone … on appelle cela des vacances à l’ucpa.

Oui, tout à fait, à l’ucpa, pour vous mesdames qui rêvez de

  1. perdre vos kilos des fêtes,

  2. bouger vos jolies fesses (sur les pistes ou le dance floor)

  3. et fricoter avec de l’hormone male…

ce n’est ni à la fnac ni au BHV que vous trouverez ce total package mais bien à l’ucpa…

Fervente adepte du concept depuis maintenant 4 ans j’y vais en général pour regonfler mon narcissisme (ravagé par l’assassinat de mon ours en peluche par un frère prépubère alors que j’avais moi-même à peine 14 ans). Il faut en effet le dire, un peu de sport, du bronzage et quelques sourires ça fait toujours du bien au moral.

Si en plus c’est sans trop dégonfler le portefeuille, histoire qu’il reste encore quelques biftons pour les soldes et hop pop pop, qui c’est donc qu’était sur des skis un 4 janvier le cul dans la poudreuse (et c’est le cas de le dire) ?

Bibi ! Dans la combi rose de ses 15 ans (même que j’arrivais presque à fermer tous les boutons), le bonnet péruvien du frère repenti sur les yeux, le nez qui coule et le sourire au moins jusqu’au delà des oreilles, du Moi dans mes grands jours, quand j’ai peur de personne en C3 verte. Bon j’avais pas encore chaussé les skis que je me suis croutée sur la neige, mais y’avait personne pour voir donc ça ne compte pas.

J’ai donc fait ma belle à skis, sans les skis, avec les skis et le nez dans la poudreuse, sans les skis mais toujours le nez dans la neige   … en gros j’étais over contente d’être là plutôt que d’être coincé au meeting objectifs de bigboss au mercure de trigazoil les oisillons. C’est clair.

C’est pas tout ça mais quand est ce qu’on parle de drague ? y’en a qui disent…, parce que c’est quand même bien pour ça qu’on est venus ici, depuis google …

Ouais j’y viens, minute snowbordeur.

Tout d’abord causons contexte : il y’a un truc à l’ucpa hors saison (oui parce que pendant les vacances scolaires c’est pas tout à fait les mêmes configurations-il parait),  c’est qu’on (la gente féminine) est, en général sous représentée surtout en période d’ouverture de soldes. Ah ben oui le sportif (même du dimanche) se mérite mesdemoiselles ! Faut savoir sacrifier la chasse au cachemire Z&V à moins 70% (en même temps, rêvez pas le pull Z&V à ce prix-là est forcément saumon ou caca d’oie et pas de la bonne taille) pour un peu de ski hors piste … même si c’est du hors piste avec arva, pelles et sondes (et je parle bien toujours ici de ski, si si !) …

Bref donc ça fait 2 stages que je me retrouve avec la grande chance de faire partie des 30 filles qui matent -regardent distraitement- les 150 mecs du stage…hum …

Bon soyons clairs, c’est pas que du haut de gamme, y’a du « lourd très lourd », du « pas beau du tout et pour lui ça sera très dur », du « j’suis beau mais je pense à rien », du  « me raconte rien, je veux juste te niquer », du « j’ai 20 ans, j’fais des découvertes », du « marions nous, j’ai 40 ans  et j’habite toujours chez maman » … bref y’a de tout et c’est ça qu’est drôle … pour qui aime se moquer bien sur … d’ailleurs si j’ai un regret c’est de ne pas avoir trouvé de copines pour ricaner cruchement de leurs affreuses parades prénuptiales, mais les filles c’est de la concurrence et je suis pas forcément bonne joueuse tout le temps.

Alors ça drague comment au club med des pauvres ?

Y’a le louveteau en classe de neige, qui se déplace en meute, parfaitement attendrissant mais complètement terrifié, il ose donc se détacher de son clan vers 22h30, lorsque déjà totalement bourré, il vous propose un verre qu’il n’a pas les moyens d’offrir ou une rasade d’une vague bouteille de vodka-fanta trop chaude dans une piaule surement pourrie. La conversation est forcément erratique mais ses yeux de bambis absolument charmants… 5 min, puis vient la blague pas drôle où vous calculez  sur le bout de vos dix doigts (c’est qu’il en manquerait presque) le nombre d’années où vous n’avez plus gerbé dès 21h (hors gastro-entérite cela va sans dire), et puis en 1988 (sa date de naissance) vous rouliez des pelles au petit Manoël depuis déjà 4 ans (oui j'étais précoce)

On retrouve le louveteau, le lendemain, rougissant tout penaud, en proie à des souvenirs peu distincts, doutant affreusement de l’issue de la soirée de la veille…. et c'est drôle.

Qui dit louveteau dit vieux loup ...

Mais y’a vieux loup et vieux loup : le moniteur et le pauvre gars désespéré.

Autant le moniteur est drôle autant le gluant insupportable. Parce que le moniteur sait draguer, c’est même son unique sport (avec le lever de coude pour certains). Non parce passer 4 mois avec les mêmes gars dans le même loft, si c’est pas pour la volaille qui passe, faut m’expliquer pourquoi.

Le moniteur séduit donc. Le moniteur s’applique efficacement parce qu'il sait que y’ a vraiment que 5 soirées pour conclure même sur un malentendu. Donc le mono ne perd pas de temps, repère rapidement la poulette disponible, lui déroule proprement sa technique : grand sourire, cigarettes, bras musclé si besoin, humour, provocation, chacun sa manière et que le meilleur gagne !

J’aime bien le moniteur, il au moins l’élégance de passer son chemin s’il n’a pas d’ouverture … alors que le gluant …. NON.

Le gluant, ne sait évidemment pas draguer sinon il serait à l’heure actuelle avec bobonne devant un bol de soupe et TF1 (son fantasme) plutôt que d’user la moquette devant le bar du centre en attendant qu’une personne de sexe opposé si possible, se retrouve seule sur son chemin. Parce que le gluant ne fait pas de distinction. Au point où il en est, tout est bon à prendre du moment que maman le voit maqué.

Le gluant s’accroche donc. Physiquement aussi bien sur. Vous ne pourrez pas faire un pas sans bata. Jusqu’au télésiège et facebook il vous poursuivra, de compliment mielleux il vous abreuvera….un chewing gum incommodant il sera. Les yeux cupides, la bouche tordue d’envie … beurk beurk… et vous pourrez lui mettre tous les vents de la terre, il ne se découragera pas. Le gluant est indégluable …

Y’a aussi le bon gars d’la campagne qui préfère les blondes à décolleté ou le courageux mais pas téméraire, qui vous invite à skier au bar la veille mais qui se dégonfle au réveil.

Ou celui qui fait semblant de vous ignorer pour mieux vous payer un verre ensuite, celui qui fait des cœurs dans la neige, celui qui vous parle de sa copine pour vous attendrir et parfois c’est le même à la fois.

Et puis y’a aussi le timide, terriblement séduisant, qui reste dans son coin … et c’est forcément celui-là le plus intéressant ….

là je suis sensée mettre une recette en rapport avec la neige mais je suis dans le train... je m'y emploie ce we promis.

Posté par passipire à 18:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 janvier 2010

The happiness Project et cheesecake au chocolat Manjari

IMG_1313

2009 a été, il faut le dire, une année de merde.

1 déménagement, 2 séparations, 1 psychopathe, 1 boulot pas forcément très simple, beaucoup de solitude, quelques kilos en trop et plein d'argent en moins.

Toutefois et comme le dit si bien le vieil adage (qu'il me fait plaisir de croire compte tenu que je ne suis pas encore tout à fait morte) : "tout ce qui ne nous tue pas nous rends plus forts" ou presque. Je me sens donc, depuis quelques heures, un zeste plus sage qu'en 2009. Si !

C'est que 2010 sera pour moi l'année du bonheur ! Donc pas de résolutions à la con du style j'arrête de fumer, de boire, de manger et vivre tue .

Non.
Cette année les amis, je vais jouir !

Je fumerai donc s'il me plait, mangerai surement et boirai peut etre ... mais aussi je reviendrai sur paris, apprendrai la clarinette, à faire des éclairs au café et des macarons à la vanille comme chez Pierre Hermé, achèterai un bel appartement parisien avec parquet moulures, irai danser, inviterai des amis à dîner, me baladerai sur le pont des arts en soupirant à la beauté de la ville, prendrai des vacances, lirai et ferai travailler mes zygomatiques.

En 2010, ma vie sera une fête, une belle fête !

Et pour bien commencer je vous propose la recette suivante, une de mes premières réussites culinaires du temps que petite je m'essayais à divers gâteaux de riz et de semoule qui ne plaisaient qu'à moi (je suis toujours adepte, ceci dit) et que fan de pâtisserie anglaise je rêvais de pouvoir reproduire ces merveilleux cheesecakes introuvables encore en france.

Le voilà donc le cheesecake au chocolat Manjari (j'adore ce chocolat de chez Valrhona, à la note vanillée et une pointe d'acidité)

IMG_1383
 

cheesecake au chocolat pour 8 personnes

1 cercle à patisserie de 16 cm de diamètre
faire un fond en papier d'alu (doubler le papier, et bien le faire adhérer au bord du cercle.

Pour la pâte :

  • 150 de pépitos
  • 90g de beurre demi-sel

Broyer les pépitos au mixer. Ajouter le beurre fondu. Bien tasser au fond du cercle.

Pour la garniture :

  • 300g de philadelphia
  • 100g de faisselle égouttée
  • 100g de crème fraîche
  • 4 oeufs
  • 90g de sucre
  • 200g de chocolat manjari

Battre ensemble le cream cheese, la faisselle, le sucre et la crème fraiche. Ajouter les jaunes d'oeufs puis le chocolat fondu (au micro-onde sans ajouter d'eau)
Ajouter les blancs en neige montés.

Faire cuire 40 min au bain marie à 145°C. Mettre 3h au froid.

Pour le glaçage : 100g de chocolat manjari et 90g de beurre, le tout fondu.

IMG_1379

Posté par passipire à 17:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 novembre 2009

First Aid kit .... pour les oreilles !

quelques une de mes dernières trouvailles, first aid kit : pas seulement qu'un pansement pour le blues !

2 soeurs suédoises aux voix fantastiques, filmées en live dans paris jusqu'aux toilettes de la flèche d'or par ce site génial : la blogothèque, allez y vite faire un tour, c'est génial, des dizaines de concerts à emporter, d'artistes plus ou moins connus, enregistrés sur le vif .... Hummm

First Aid Kit - A Take Away Show from La Blogotheque on Vimeo.

enjoy !

Posté par passipire à 15:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

14 novembre 2009

Qui a dit que Twilight c'était une daube ?

Bon avec un titre pareil, il faudrait au moins une recette de daube en gelée ou pas.... je préfère annoncer la couleur direct, y'aura rien : je suis malade !
Donc ça sera bouillon pour tout le monde, même pour ceussent qui rechignent au fond.

Ouais mais attention c'est bouillon sous couette avec histoires et pas n'importe quelle histoire : une histoire de vampires !
Ah, et pourquoi donc ?

Parce qu'il n'y a rien de meilleur qu'une belle histoire de suceurs d'hémoglobine, à grand renfort, d'ail, de tombeaux et crucifix, quand on est toute seule dans le noir, l'estomac dans les talons et les amydales enflammées. 
De celles où Polanski tout jeunot, bavait devant Mylène farmer, qu'il sauvait d'un gorille en faisant du bobsleigh en cercueil, à l'aide d'un professeur foldingue perclu de rhumatismes ... ah ... qu'est ce que j'ai pu avoir peur devant ce film ! bon depuis j'ai bien ri aussi.

Mais Polanski n'est plus fashion ces temps-ci j'ai donc opté pour du vampire moderne, avec de la beaugosserie qu'on nous rebat les oreilles toutes les semaines (c'est dans ELLE j'y peux rien, je le lis ...) j'ai nommé Robert Pattinson. Bon c'est vrai que rapport à Polanski le Pattinson, il a quelques arguments glamour... (mon dieu qu'est ce qu'il est beau, tout blanc comme ça avec ses grandes dents ... raaah) y'a aussi une jeune fille toute fragile qu'est drôlement touchante et ils tombent amoureux .... et par 40 de fièvre c'est beau. même après l'avoir vu 7 fois en une semaine...

Après y'a aussi des effets spéciaux, des vampires qui volent et jouent au baseball mais c'est peut-être lié à une overdose de Doliprane, j'sais pas. Dans le DVD y'a pas non plus vraiment d'histoire comme si ils (les producteurs aux gros sous) avaient pris des morceaux d'un livre qui z'auraient scotchés ensemble à la patafix jaunasse qui tiendrait pas ...

Bref atteinte de vampirite aigue larmoyante mondieuquessquilestbeau, j'ai direct commandé les bouquins sur amazone, histoire de prolonger plus longtemps mon retour en arrière prépubaire de :" moi aussi je veux la même histoire d'amuuur que c'est beau et que même pas le vampire il pue de la bouche", j'ai reçu tout ça hier, depuis je dévore tout sans dormir, même que j'ai pas regardé le dernier épisode de grey's anatomy (5 ans que ça m'était pas arrivé).

C'est de la littérature de daube donc mais c'est tellement bon que j'ai débranché le tel, annulé les dîners et enfilé mon pijama de compet.

Je sais j'suis pathétique... même qu'amazone m'envoie maintenant les suggestions de lecture suivante : "le top des ventes pour ados"

J'ai 15 ans de nouveau, les mains moites et le coeur qui palpite ... la prochaine boume c'est quand ?

Mercredi, twilight 2 sort au ciné, faut que je le vois ... 

twilight6

Posté par passipire à 10:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 novembre 2009

London baby !

oct08_066

Ce we j'étais à London baby !
Il a même pas plu. Mais j'ai chopé la crève quand même.

On a fait la tournée des pubs avec mes amis chercheurs (pour la Nasa, le cerveau et les chats), c'était halloween, avec nos têtes de courges on est passé sans problème. On a bien rencontré une chauve souris et une banane géante mais ça n'avait l'air d'effrayer personne (une banane géante quand même !).

J'ai fini la semaine sur les rotules chez un nouveau psy pas vraiment funky, à l'air compatissant (tête penché, prunelle à la Droopy) voir emmerdé, oh je l'ai fait sourire, presque, mais c'était bien à l'insu de son plein gré. Un psy pas drôle c'est chiant. On y va quand même pour se remonter le moral ! Non ?

A London quoi de neuf ?
Y'a toujours des trucs démentiels (enfin bon c'est des fringues hein, on s'emballe pas non plus) chez topshop, j'ai acheté un gilet bleu électrique en tissu de pijama une tuerie qu'a fait frémir tout l'open space de jalousie...na !

On y a extrêmement bien mangé : ouais parce qu'à londres on mange bien, non mais si en vrai. Je m'y sens comme un poisson dans l'eau moi qui suis capable d'engloutir un burger au petit dej ! si si si ça marche mieux qu'un psy pas drôle pour le moral et ça coute moins cher ! 

brunch_FEAST_2

Posté par passipire à 13:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,



15 octobre 2009

entourloupes et soupe de courgettes basilic

IMG_1215


Aujourd'hui mon boss m'a dit que je ne pourrais décemment pas revendiquer la paternité de mes projets, parce qu'ils sortaient du scope de mon poste.
En français ça donne : c'est bien que je fasse son boulot mais c'est normal que je le dise pas, vu que c'est lui qu'était sensé le faire mais qui l'a pas fait puisque c'est moi.

Mais là où il a poussé le bouchon un chouia loin, c'est qu'il a dit que compte tenu de ma faible visibilité auprès du comité de direction il était attendu que je n'évolue pas. 
traduction pour vous mes chers : c'est normal que la promotion ça soit pour sa popoche à lui vu qu'en gros je fais rien, puisque c'est tout lui qui dit qu'il fait le travail pour quoi qu'on le récompense et pourvu que ça dure.

Ca s'appelle de l'enfumage sévère ... du coup je me sens un peu truite ou saumon, voir courge.

Je mange donc de la soupe pour devenir grande et lui dire, malgré tout le respect que je lui dois vu qu'il est ma hiérarchie, que quand même, je ne suis pas tout à fait d'accord avec lui.

IMG_1213



Soupe de courgettes basilic pour petite courge en herbe

  • 3 grosses courgettes
  • 1 oignon
  • 1 demi bouquet de persil
  • 1 bouquet de basilic
  • 1 C à soupe de crème fraiche liquide entière
  • sel et poivre

Dans une casserole, faire blondir (pas plus) l'oignon coupé en petits dés dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive (si vous êtes une grosse feignante comme moi et qu'en plus vous n'aimez pas sentir l'oignon du bout des doigts, utilisez de l'oignon coupé de chez notre ami Picard).
Couper les courgettes en 2 (laisser la peau), enlever les pépins au centre à l'aide d'une cuillère à soupe, couper en cube, ajouter à l'oignon. Faire revenir quelques temps.
Mouiller à hauteur d'eau (en gros mettre de l'eau jusqu'à ce qu'on voit plus le nez d'une courgette. Saler. Ajouter le persil.
Faire mijoter à douce ébullition sur le coin du feu pendant 20 min minimum, plus c'est meilleur.
Ajouter le basilic et mixer au pied à soupe aussitôt. Poivrer et ajouter la cuillère de crème. Et c'est drôlement bon.

Posté par passipire à 00:12 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 octobre 2009

Alexandra Duprez, la petite sirène et des tartelettes aux petites prunes

la_petite_sir_ne

 

Il est de cadeaux qui vous touchent particulièrement.

Parce que particulièrement bien choisis, justement. Avec soin, attention et amour finalement.

C'est comme cela qu'un jour vous découvrez, grâce à une bonne fée quelques images en carton et un drôle de livre, l'univers profondément poétique, fou et ensorceleur d'Alexandra Duprez, peintre, cachée quelque part en Bretagne. Des personnages pas tout à fait entiers, des couleurs pastels et quelques guirlandes lumineuses, un caribou à 2 têtes, des dessins à l'envers, c'est qu'on s'y sentirait bien, là, au milieu de tout ça.

Et puis y'a ce livre aussi, imaginé par Myriam Mallié, l'histoire de la petite sirène ou plutôt de la méchante sorcière qui lui écrit de belles lettres, même si elle lui a quand même coupé la langue après lui avoir donné des jambes. Vous suivez toujours ?

En vrai c'est un poème en prose comme celui de Monsieur Jourdain mais en mieux, jugez donc :

"C'est terrible d'oublier. Ca fait mal à ceux d'avant." ;  "Crier ce n'est pas dire." ;  "L'ailleurs ne prend éclat que si l'ici se perd"

Ou encore :

"Un rêve s'est emparé de vous. L'amour débute ainsi." ; "Il (le prince) sera bien dans votre jardin, dans votre collection d'images." ;  "Une statue de plus dans vos jardins d'enfance, c'est ça que vous vouliez ?" ; "Lui sur votre corps vous dit déjà combien il pèsera sur vous." ;  "Cet homme, c'est vous multipliée par mille."

...

Ca change des dvd de mickey non ?

Plutôt.

Et c'est bien.

Mais qu'associer à cette univers de douceurs machiavéliques ?

Des tartelettes aux petites prunes et crème d'amandes, un peu acides, craquantes et bien sucrées ...

tarte_prunes

Pour la pâte sablée : selon une recette de Michel Bras

  • 200g de farine
  • 130g de beurre salé ou plus une pincée de sel sinon
  • 90g de sucre
  • 40g de jaunes d'oeufs (2 jaunes)
  • 60g d'amandes en poudre
  • rhum ou fleur d'oranger

Tamiser la farine, les amandes et le sucre. Ajouter le beurre froid coupé en petits morceaux, malaxer doucement du bout des doigts, ajouter les jaunes et les arômes à la fin. Ne pas trop pétrir pour ne pas incorporer d'air. Laisser reposer 1 h au froid puis étaler entre 2 feuilles de papier sulfurisé.

Pour la crème d'amandes

  • 140g de beurre en pommade
  • 140g de sucre
  • 2 oeufs
  • 140g de poudre d'amandes
  • vanille ou rhum

Couper le beurre en petits morceaux et travaillez le avec une spatule pour le ramollir (ou laisser le sur un coin de la table le temps de préparer la pâte à tarte).
Dans un saladier, verser le sucre sur le beurre. Bien incorporer.
Ajouter les oeufs et battre au fouet. Le mélange obtenu doit être homogène et mousseux.
Ajouter la poudre d'amandes, bien mélanger.
Ajouter enfin la vanille liquide (ou une gousse gratée) et le rhum ambré (un bouchon).

verser la crème d'amandes sur la pâte étalée dans les tartelettes et faire précuire au four une vingtaine de minutes à 180°C

Pour les prunes :

  • des petites prunes bio du coin

Laver, dénoyauter les prunes, les mettre sur les fond de tarte, faire cuire jusqu'à ce que les tartelettes dorent ... mais pas trop.

 

Posté par passipire à 17:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 octobre 2009

Qu'est ce que j'ai de moins que celui qu'a plus que moi ? Muffins banane noix de pécan

IMG_0658

Chaque matin entre la tartine et le café, j'écoute France Inter, histoire de ne pas partir complètement idiote travailler (oui hein, parce que c'est bien connu, c'est pas là bas qu'on va s'intellectualiser)

Bon alors évidemment le meilleur moment c'est tout de même 7h55 déjà parce que ça y'est : j'ai mangé, mais aussi parce que c'est la séquence drôle. C'est qu'il en faut du rire après la crise, les embouteillages et la pluie, sans ça on serait tentés d'aller se recoucher fissa....

Alors y'a Stephane Guillon bien évidemment, mais depuis la rentrée y'a aussi François Morel ... et j'avoue : j'adore François Morel, je suis fan, je suis même amoureuse. Des Deschiens aux Pieds dans l'eau, aux interviews sur Radio Nova, j'ai tout aimé.

Vous allez quand même pas me dire que vous ne trouvez ça pas drôle (même si y'a pas de clafoutis) :


Le livre à François de Closets
envoyé par franceinter. - Plus de vidéos fun.

Moi ça me fait hurler de rire toute seule dans ma cuisine, comme une vieille débile ...
Oh mais qu'est ce que c'est bon !
Dommage que ça ne soit que le vendredi matin, parce que franchement je préfèrerai que ça soit le lundi, j'en aurais plus besoin niveau youpi j'vais travailler !

En attendant le lundi je mange des bananes ça rend aimable ... presque

IMG_0663



Muffins à la banane, cannelle et noix de pécan.

Pour ces muffins il vous faudra, Martine :

  • 300g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 3 oeufs
  • 100g de sucre
  • 1 verre de vin blanc doux (type montbazillac, si z'avez pas, sec ça marche aussi))
  • 130g de beurre
  • 2 bananes très très mûres (voir limite pourrites ça marche aussi)
  • 70g de noix de pécan
  • 1 cuillère à soupe de cannelle


Alors comment qu'on fait ?
Faut tout mélanger tranquillement, sans trop faire mousser non plus, écraser les bananes, pour les noix de pécan je les ai mises à l'intérieur mais elles ramolissent trop c'est dommage, je vous conseille des les saupoudrer sur les muffins (une fois que vous avez mis la pâte dans les moules en silicone) pareil avec la cannelle, saupoudrer sur le dessus, c'est sympa comme ça !
faire cuire environ 25 min à 180°C et si votre four est comme le mien, surveiller tout ça de près.

Posté par passipire à 08:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 octobre 2009

pourquoi tu dors pas ?

T'as mal aux cheveux ou aux yeux tu sais plus !

La dernière nouveauté qui vient de sortir dans ma vie, c'est que maintenant les lendemains de fêtes, ces dimanches cotonneux, je ne dors plus. C'est moche.

Je vieillis mes amis.

Et je continue de sortir comme si j'avais 20 ans. Enfin vu que j'en ai que 10 taretagueuleàlarécré c'est nickel ! j'suis pile dans la cible ...

La bonne nouvelle c'est que ça permet de découvrir ça (là en dessous) sur le blog de Lison la bricole qui faut tout à fait aller voir ...

Découvrez la playlist le dimanche avec Volo

Bon dimanche à tous !

Posté par passipire à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

03 octobre 2009

Haute comme 3 pommes et Courgettes farcies tendance

IMG_0733

Quand j'étais gamine, j'étais complexée ... ouais maintenant j'suis grande et ça va mieux ... parfois.
Enfin c'est à dire qu'avant dans les boumes, j'étais collée au mur, maintenant je bouge les bras dans tous les sens, j'en tue 3 au passage et j'ai enfin un peu d'air. 

Bref c'était surtout que quand j'avais 13, je mettais des bombeurs et des pattes d'Eph trop courts que j'avais récupéré de ma grand mère plus petite que moi (évolution génétique oblige) et que j'avais trop pas la classe. L'appareil dentaire n'avait malheureusement pas encore fait ses preuves (si tant est qu'il l'ait jamais fait) et la fesse commençait à pousser ... mais j'avais pas d'acné (ouf !) donc c'était pas tout à fait le désastre mais presque.

Niveau popularité c'était bien entendu, pas l'extase et je n'aurais pas vraiment étonnée qu'on me jette des cailloux. Et j'avais honte. D'être là, je crois.

C'est pour ça que j'ai été soufflée de découvrir ça (voir en dessous) aujourd'hui en lisant le Elle que vous aurez dans les kioskes lundi (ouais moi j'suis hype que j'vous dit, je l'ai avant tout le monde .... les joies de l'abonnement provincial- rengagez-vous qui disait), ouais donc lundi vous allez découvrir ça, je vous invite à cliquer directement sur le lien ci-dessous (sophistication), ça vaut le détour ...:

Sophistication 101 from Tavi G on Vimeo.

Alors pour vous re-situer le contexte, cette gamine s'appelle Tavi, elle a 13 ans, son blog de mode est un énorme succès et Anna Wintour sera bientôt sa meilleure amie, vu qu'elle est déjà pote avec Yohji Yamamoto (qui disent dans Elle).
Bref même si j'aime pas Anna Wintour et c'est pas ce dernier film qui va me faire changer d'état d'esprit que j'ai pas, je suis absolument jalouse de cette gamine qui danse déguisée devant 4 millions d'internautes en décrétant que c'est trop la classe ! Vu que moi quand je faisais la folle c'était dans le noir, enfermée à clefs.

Je tiendrais pas à mon anonymat, je vous posterai direct du : moi grande personne assumée qui chante sous la douche !

Je me sens dépassée ... pas vous ?
Qu'est ce qu'on pourrait bien manger ?

Ben des courgettes farcies tiens.

IMG_0739

Bon c'est plus de saison, je les ai faites cette été, j'suis en retard mais je vous les ferais bien danser comme ça, ça serait tendance non ?

Alors mettre d'abord de la musique et des lunettes noires, un grand tablier, si vous avez un blouson en cuir et un collier piqué à mamie c'est mieux

pour 8 courgettes rondes
1 gros oignon
2 gousses d'ail
1 poivron rouge
250g de chair à saucisses chez un bon charcutier
120g de steack haché à 5% de mat. gr.
4 belles tomates
1 botte de persil (c'est très important sinon ça n'a pas le même goût)

Faites revenir l'oignon émincé dans une sauteuse, une fois blondi, y ajouter la chair à saucisses et le steack, bien faire cuire. 
Ajouter le poivrons coupé en petits dés. Faire fondre doucement.
Ajouter l'ail écrasé
Vous pouvez au choix évider les tomates dans la sauteuse à l'aide d'une cuillère à soupe et les garder pour les garnir de farce ou sinon les monder et les mettre en cube dans la sauteuse.
Ajouter le persil ciselé, ne pas avoir peur d'être généreux.
Bien laisser mijoter doucement jusqu'à ce que les ingrédients soient bien cuits et la sauce réduite (au moins 40 min)
Garnir ensuite les courgettes évidées de leurs pépins (et les tomates si vous les avez gardées)
mettre au four à 180°C pendant 15 à 20 min
Si vous aimez les courgettes tendres, faites les précuire 5 min au micro-ondes.

Have fun c'est tendance !

Posté par passipire à 16:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »